Type de plaie Cicatrisation Pansement Cicatrices Videos
Presse / Médias
Contact
  •  
 
 
Les Classes de Pansement

Les classes de pansement, protocole de pansement pour infirmières :

Sur cette page vous pourrez lire :

  • Qu’est ce qu’une plaie ? Définition d’une plaie aigue ou chronique ?
  • Qu’est ce qu’un pansement alginate ?
  • Qu’est ce qu’un pansement hydrofibre ?
  • Qu’est ce qu’un pansement hydrocellulaire ?
  • Qu’est ce qu’un pansement hydrocolloide ?
  • Qu’est ce qu’un hydrogel ?
  • Qu’est ce qu’un pansement gras ?
  • Qu’est ce qu’un pansement interface ?
  • Qu’est ce qu’un pansement au charbon actif ?
  • Qu’est ce qu’un pansement à l’argent ?
  • Qu’est ce qu’un pansement à l’acide hyaluronique ?
  • RECOMMANDATIONS DE L’HAS POUR LES PANSEMENTS

Définition d’une plaie – Plaie aigue ou plaie chronique ?

Qu’est qu’une plaie aigue ?

En l’absence de facteur local ou général pouvant retarder la cicatrisation, on parle de plaie aiguë. Les causes de plaie aiguë incluent notamment les brûlures, les gelures, les morsures, les greffes et les prises de greffe, les dermabrasions profondes, les plaies à cicatrisation dirigée postchirurgicale et les sinus pilonidaux opérés.

Qu’est qu’une plaie chronique ?

Une plaie chronique est une plaie dont le délai de cicatrisation est allongé. Une plaie est considérée comme chronique après 4 à 6 semaines d’évolution, selon son étiologie. Les causes de plaie chronique incluent notamment les ulcères de jambe, les escarres, les plaies du diabétique et les moignons d’amputation.

Remarque importante concernant le traitements des plaies par pansement :

Quelle que soit la plaie, son traitement est d’abord celui de son étiologie. Ainsi, le traitement des ulcères veineux est en premier lieu fondé sur la compression, celui du pied diabétique sur la mise en décharge

Pansement alginate

Ces pansements sont composés majoritairement (> 50 %) d’alginates, avec ou sans carboxyméthylcellulose (CMC). Les alginates sont des polymères d’acides alginiques obtenus à partir d’algues, caractérisés par leurs capacités d’absorption et leurs propriétés hémostatiques. Ils existent sous forme de compresses ou de mèches.

Pansement hydrofibre

Les pansements hydrofibres ou fibres de carboxyméthylcellulose (CMC) : ces pansements sont composés majoritairement (> 50 %) de fibres non tissées de carboxyméthylcellulose (CMC) pure. Ces fibres se transforment au contact des exsudats en gel cohésif, caractérisé par sa capacité d’absorption. Les pansements hydrofibres existent sous forme de compresses ou de mèches.

Pansement hydrocellulaire

Les pansements hydrocellulaires sont des pansements constitués de polymères absorbants (généralement de la mousse de polyuréthane). Les pansements hydrocellulaires existent sous forme de plaques adhésives ou non, de formes anatomiques et de formes adaptées au remplissage des plaies cavitaires.

Pansement hydrocolloide

Les pansements hydrocolloides sont des pansements constitués de polymères absorbants, dont les propriétés sont liées à la présence de carboxyméthylcellulose. Les pansements hydrocolloides existent sous forme de plaques adhésives, de poudres ou de pâtes.

Hydrogel

Les hydrogels sont des gels contenant plus de 50 % d’eau. Les hydrogels sont principalement destinés à assurer l’humidification des plaies. Ils existent sous forme de plaques, de compresses imprégnées et de gels.

Pansement gras

Les pansements gras sont des pansements constitués d’une trame, imprégnée ou enduite de vaseline. Leur retrait est parfois douloureux, car ils adhèrent peu à peu à la plaie.

Pansement interface

Les pansements interfaces sont constitués d’une trame enduite de polymères de différents types, tels que du gel de silicone. Les pansements interfaces se distinguent des simples pansements gras par une adhérence faible, qui ne s’accroît pas tout au long de l’utilisation au contact direct de la plaie (absence de migration de la substance imprégnée ou enduite), afin de limiter le traumatisme et la douleur induits par le retrait du pansement.

Pansement charbon

Les pansements à base de charbon ou « pansement charbon » sont constitués de différents supports auxquel s a été ajouté du charbon actif, à visée d’absorption des molécules responsables des mauvaises odeurs des plaies. Les pansements à base de charbon existent sous forme de plaques et compresses.

Pansement à l’argent

Les pansements à l’argent sont constitués de différents supports (crèmes, compresses, plaques, etc.) auxquels a été ajouté de l’argent sous des formes physico-chimiques variées, théoriquement à visée antibactérienne.

Pansement à d’acide hyaluronique

Les pansements à base d’acide hyaluronique contiennent de l’ acide hyaluronique (constituant naturel du derme) à des concentrations variables. Ils existent sous diverses formes (crèmes, compresses, sprays, etc.).

RECOMMANDATIONS DE L’HAS POUR LES PANSEMENTS

L’HAS a procédé en juin 2009 à la réévaluation des descriptions génériques des articles pour pansement. Ceci a permis de préciser les indications des pansements primaires, placés au contact direct de la plaie, et des pansements secondaires et matériels de fixation/maintien. Les pansements disposant d’une AMM (ou médicaments présentés sous forme de pansement) étaient hors du champ d’investigation.

La fiche de synthèse détaille les indications et utilisations recommandées des pansements primaires, en tenant compte :

  • de la phase de cicatrisation de la plaie
  • du type de plaie : chronique ou aigu
  • de situations cliniques spécifiques

Consultez les dernières recommandations de l’HAS en matière de pansement :

http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_925589/les-pansements-indications-et-utilisations-recommandees
http://www.has-sante.fr/portail/upload/docs/application/pdf/2009-01/pansements_synthese_rapport.pdf

Rapport complet de l’HAS concernant les pansements d’octobre 2007 :

http://www.has-sante.fr/portail/upload/docs/application/pdf/rapport_evaluation_pansements_.pdf


Copyright © 2014 Your Company.